3 règles essentielles pour mon compost

3 règles essentielles pour mon compost

De plus en plus utilisé par les jardiniers ou toute personne s’occupant de jardin, de plantes ou d’espaces verts, le compost est devenu incontournable dans l’entretien du jardin. Mais, le compost, qu’est-ce que c’est réellement ?

Qu’est-ce que le compost ?

Le compost est le produit issu d’un processus qu’on appelle compostage. Le compostage est un processus employé pour transformer biologiquement des matières organiques par l’utilisation de micro-organismes et en présence d’oxygène et de l’eau. Le produit obtenu est appelé compost et est très riche en humus.

Les avantages du compost

L’utilisation du compost offre plusieurs avantages. La première est que le compostage réduit considérablement la quantité de déchets organiques que vous jetteriez dans la poubelle d’ordures ménagères. Vous pourriez également voir à travers le recyclage de vos ordures une façon d’économiser. Le compost, vous le faites vous-même sans avoir à acheter tel ou tel élément. Un autre avantage du compostage est qu’il réduit vos allers et retours entre la maison et la déchèterie ou la benne à ordure. Avec le compost, vous économisez sur vos achats d’engrais chimiques et vous devenez écologique.

Des règles essentielles pour avoir un bon compost

Le compostage est un processus très facile, mais pour le réussir, il est important de suivre à la lettre certaines règles très essentielles.

Choisir les bons déchets

Un bon compost, c’est avant tout les bons déchets. Pour que le processus de compostage fonctionne, deux choses sont nécessaires : le carbone et l’azote. S’ils sont correctement équilibrés alors le compostage va fonctionner. S’ils sont déséquilibrés, le processus ralentira ou s’arrêtera.

Carbone : Le carbone est contenu dans toutes les matières organiques, et c’est ce qui est le plus nécessaire dans le compostage. Il s’agit de feuilles, d’herbes séchées, de copeaux de bois, de sciure, de coques d’arachides et d’autres matières organiques séchées. Vous pourriez entendre parler de déchets bruns. Si vous avez trop de carbone dans votre pile, alors il ne se décomposera pas. Ajoutez plus d’azote pour remédier.

Azote : Les déchets « verts » contiennent de l’azote. Les déchets de cuisine, les déchets d’animaux, les coupures de gazon vert, les feuilles vertes, les grains de café, même les algues peuvent être utilisés comme des déchets verts. Si vous avez trop d’azote dans votre tas, celui-ci commencera à puer et il ne fonctionnera pas efficacement. Essayez de compenser avec du carbone.

Humidifier votre tas

L’eau est essentielle à toute vie. Si votre tas est trop sec, il contiendra trop de microbes et vous finirez avec des fourmis ou des termites. S’il est trop humide, les nutriments seront éliminés. Idéalement, vous devriez être en mesure de ramasser une poignée de votre compostage, le presser, et obtenir seulement quelques gouttes.

Aérer le tas

L’oxygène est également nécessaire pour que le compostage fonctionne. C’est pourquoi tourner votre tas est important pour y introduire l’oxygène. Il permet également de décomposer le tas.

Il est important de veiller à avoir un bon compost. Pour un bon compost, procédez étape par étape comme l’indique l’article sur le blog lejardineur.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consequat. accumsan elit. Phasellus nunc risus. ut Nullam justo quis,